La folie des housses de coussins

Le blog a déménagé, vous pouvez lire cet article ici.

Niveau : débutant.

Quand on commence à s’intéresser de près à la couture, c’est bizarre mais on a envie de tout coudre soi-même ! Mon intérieur est en train d’en faire l’expérience. Exit les housses marron tristounettes du clic clac. J’ai même été déterrer de vieux coussins dans les placards de mes parents, récupéré les fermetures éclair des horreurs housses qui les couvraient et (re)découvert qu’à l’origine ma grand-mère leur avait confectionné un habillage en crochet. Tout ça pour leur donner une nouvelle jeunesse vite fait bien fait. Parce que c’est vraiment trop facile de coudre de nouvelles housses et avec fermeture zippée s’il vous plait ! Pour vous en convaincre, il suffit de regarder la vidéo de Brett Bara, l’auteur de Sewing in a straight line.

coussins-a-pois-rouges

coussins-a-pois-rouges-detail

Evidemment, comme c’était simple, j’ai réussi à faire une boulette, enfin, deux fois la même boulette. A savoir : coudre la fermeture éclair à l’envers. Super pratique pour ouvrir les housses ! Heureusement, pour le troisième en « peau de zèbre » que j’ai offert à ma belle-soeur, je me suis rattrapée. Et moi qui ne suis pas fan des peaux de bête à l’origine, j’ai bien envie d’un coussin zébré !

coussin-zebre

Un autre coussin est venu enrichir ma collection personnelle : mi-laine, mi-tissu. Je vous en avais parlé à l’occasion de la battle DIY #4. Je l’aime beaucoup, même si une nouvelle fois j’ai été plus vite que la musique. J’ai voulu fermé la housse avec du scratch, ce qui est bien pratique, mais je ne l’ai pas posé de façon adéquate : je l’ai posé à l’intérieur alors que j’aurais du poser un côté à l’intérieur et un côté à l’extérieur. Et je me rends compte que ce n’est pas clair du tout, mais le résultat est le même : cette fermeture est un peu disgracieuse…

Vous aussi vous avez succombé à l’appel du coussin ?

coussin-mi-laine-mi-tissu

coussin-mi-laine-mi-tissu-2

coussin-mi-laine-mi-tissu-3

La bonne surprise : Liebster award #1

Le blog a déménagé, vous pouvez lire cet article ici.

Cathy du blog My name is Georges a pensé à moi pour son premier Liebster Award. Primo, je ne m’y attendais pas du tout, et deuxio, je suis hyper contente d’avoir été choisie. 🙂
Si vous ne connaissez pas, c’est un questionnaire que s’échangent les blogueuses qui ont moins de 200 abonnés sur « Hellocoton« , une super opportunité pour se faire connaître et découvrir d’autres chouettes blogs !

images

Les règles sont simples:

* Citer la gentille personne qui nous a nominée et mettre un lien vers son blog dans l’article (C’est chose faite !)

* Dévoiler 11 choses sur notre petite personne (Là, ça se complique!)

* Répondre aux 11 questions posées par la blogueuse qui nous a nominée (On va essayer)

* Et enfin, puisqu’on est contente d’avoir été nominée, on peut à notre tour désigner 11 blogueuses, on met un lien vers leur blog dans l’article et on les informe de la bonne nouvelle sur « Hellocoton » (J’espère que toutes voudront bien répondre, mais pas d’obligation !)

11 choses sur moi

J’adore les biopic et de manière générale les biographies historiques. Mon chouchou en la matière c’est Stéphane Zweig (Marie-Antoinette et Marie Stuart notamment). Je suis à chaque fois émerveillée et complètement happée par son style et par sa manière d’aborder la psychologie des personnages. Je suis aussi fan de « Secrets d’histoire » et de « Un jour, un destin » forcément et puis des séries comme les Tudors. Quand on aime on ne compte pas !
J’ai un chat qui s’appelle Hobbes (en référence à Calvin et Hobbes), mais généralement on l’appelle Chacha. C’est un véritable pot de colle, il adore les câlins.
image
Source : http://quandmonchat.tumblr.com/
J’ai une poisse démentielle avec tous les objets électroniques. Il suffit de regarder ma voiture pour s’en convaincre, elle n’arrête pas d’aller au garage. Mes premiers ordinateurs n’ont pas soufflé leur première bougie. A mon arrivée dans mon nouveau travail, le panneau lumineux est tombé en panne… La poisse, je vous dis.
Je rêve de quitter la région parisienne pour aller vivre en Bretagne, du côté de Vannes, en famille.
Ma couleur préférée, c’est le mauve (ce qui ne se voit pas trop sur le blog c’est vrai).
J’ai fais du saut à la perche pendant environ 10 ans, et puis j’ai fait des études… et puis je me suis blessée aussi, mais à la boxe.
Je suis hyper maladroite. Je me retrouve régulièrement avec des bleus dont il est impossible de trouver l’origine. Je trébuche sur des sols parfaitement plats, je rentre de plein fouets dans des tables, parfois même dans les murs (vous savez quand vous êtes pressé(e) et que vous essayez de trouver la trajectoire la plus courte pour aller d’un point A à un point B).
Quand j’aime une chanson, je deviens monomaniaque et je l’écoute en boucle, quitte à m’en dégoûter.
Si j’avais un marteau jardin, j’aimerais y faire un petit potager avec Bébé T.
J’adore les comédies musicales au grand désespoir de mon Cher-et-tendre… 😀
Je pourrais me nourrir exclusivement de charcuterie et de fromage… C’est d’ailleurs ce que j’ai fait pendant ma semaine au ski… mais bon, ma diététicienne n’est pas trop d’accord…

Les 11 questions de My Name is Georges

1- Qu’est ce qui t’as poussé(e) à faire ton blog ?
J’ai changé de boulot et ai enfin eu du temps pour moi ! J’avais envie de garder une trace de mes bidouillages et de partager.
2- Quelle est la chose la plus folle que tu pourrais faire ?
Tout plaquer, prendre Cher-et-Tendre et Bébé T, et partir dans l’inconnu le plus total. Mais vu mon caractère, ça reste plus qu’hypothétique.
3- Si je te dis que demain, tu peux partir en vacances où tu veux, tu vas où?
Sans hésiter, au Canada. Je rêve de découvrir ce pays ! Et tant qu’à faire, j’y passerai un an, histoire de voir le paysage à toutes les saisons et de pouvoir me balader aux quatre coins du pays.
4- La chose dont tu es la plus fière!
Mon fils bien qu’il ne soit pas une chose. C’est un peu convenu comme réponse, mais c’est ultra vrai.
5- Tu étais fan de qui à 14 ans ?
Ça sent la question dossier… Je n’ai malheureusement pas échappé à la folie des Boys band et j’aimais bien Alliage. La honte suprême !
6- Thé ou café ?
Thé ! Thé ! THE ! Définitivement et exclusivement. J’adore l’odeur du café frais, mais je déteste son goût.
7- Le dernier livre que tu as lu ? Tu as aimé ?
En ce moment, je lis Métronome de Lorànt Deutsch et je n’ai qu’une envie : sauter dans le métro pour découvrir tous les secrets dont il parle. La grande histoire racontée au travers d’anecdotes. Génial !
8- Le plat ou l’aliment que tu pourrais manger tous les jours?
Des pâtes. Et en vérité, c’est ce que je mange tous les midis. 🙂 Plus précisément, je pourrai manger des lasagnes tous les jours, comme Garfield.
9- Qu’est ce que tu aimerais apprendre à faire, mais que tu ne peux pas faute de temps ?
Faute de temps (et faute de partenaire), je ne ferai sûrement jamais de danse de salon, et pourtant, qu’est-ce que j’aimerais ça !
10-  Le dernier concert que tu as apprécié ?
Celui de M. En vérité, c’était mon premier vrai concert (on est d’accord que Dorothée ça compte pas hein ?) et quel concert ! Du grand spectacle. C’était inoubliable ! Du coût, je suis maintenant hyper exigeante…
11-  Tu as le droit à trois vœux, lesquels tu choisis ?
A. Que mon fils et mes proches ne manquent jamais de rien. 
B. Pour le fun, de pouvoir lire dans les pensées des gens ou d’être invisible à volonté…
C. D’avoir trois autres vœux ?

***

Les questions qui me passent par la tête

1. Quel est l’objet que tu emmènerais coûte que coûte sur une île déserte ?

2. Si tu devais passer une journée avec une personne qui n’est plus parmi nous, qui ce serait et que ferais-tu avec elle ?

3. Quelle est ta chanson préférée ?

4. Quelle est la phrase ou le mot que tu répètes souvent en ce moment ?

5. Quels sont les projets créatifs que tu aimerais mettre sur pied cette année ?

6. Pour toi, 2014 c’est l’année de… ?

7. Un cocktail préféré ?

8. Quel est ton mode de transport favori ?

9. Quelle serait ta devise ?

10. Sucré ou salé ?

11. La dernière actu qui t’a marqué(e) ?

***

Et les 11 blogs à qui j’aimerais décerner un Liebster award sont (bien sûr aucune obligation de répondre :-)):

Belili2 doigts d’idée : nous sommes anciennes collègues et son univers un peu farfelu (une folle sur son lama) va vous séduire, c’est sûr (elle a d’ailleurs presque 200 abonnés). Elle participe au concours Marie Claire Idée alors n’hésitez pas à voter pour elle ici. Elle nous fait partager ses réussites comme ses ratés.

LesEclatsDeClaireClaire dans tous ses éclats : de la mosaïque, mais pas que ! Là aussi j’ai été séduite par son univers.

Lolipop CustomLolipop custom : de nombreux DIY, réalisés avec goût et dans un style un peu rétro je trouve. Elle a déjà été taguée, mais je réitère.

Les ptites decos de LoloLes p’tites déco de Lolo : déco et DIY de bon goût.

mommyneedsmoremoneyMommy needs money : là aussi beaucoup de DIY avec un principe de base : la récup. Et le résultat est souvent bien sympa !

Pince mi et Pince moiPince-mi et Pince-moi : plein d’idées dans pleins de domaines. Une chouette source d’inspiration quoi.

frenesieetmoiFrénésie et moi : de la couture comme je l’aime : douce et colorée.

fikOu miKouFikou mikou : de la couture pour les plus petits. C’est craquant !

AufildelaLuneAu fil de la lune : principalement de la couture, en particulier des vêtements.

4littleimps4 little imps : de la couture (on ne se refait pas) et des idées très sympatoches (à piquer).

La couture pour les brutes : d’abord, c’est le nom qui m’a séduite. J’a-do-re ! Et pourtant, j’aimerais bien être une brute comme elle en couture…

Et voilà, un article plutôt long, mais j’espère qu’il vous aura fait découvrir un peu mon univers et surtout les blogs pour qui j’ai un coup de cœur !

Légers comme le vent

Le blog a déménagé, vous pouvez lire cet article ici.

Niveau : débutant.

Je suis tombée sur eux un petit peu par hasard, en cherchant des chouettes en quilling je crois bien, sur le blog de Mamouzette. Et je n’ai pas pu résister : j’ai tenté les colibris en quilling. D’autant que quelques jours plus tard, je participais à ma première baby shower et nous décorions la chambre de Margaux en habillant un gigantesque arbre peint sur le mur. L’affaire était dans le sac ! Ces petits colibris seraient donc pour Margaux.

Colibris-caches

Colibris

Margaux est née le 10 mars et je lui offre donc ces petits volatiles gracieux en papier. Ils sont aux couleurs de sa chambre et j’espère qu’ils plairont à sa maman.

Comme je suis une fille extrêmement bien organisée (comprendre bordélique), je n’avais rien prévu pour les emballer. Alors j’ai opté pour le système D ! Enfin, un système D qui a un peu de classe quand même et pour ça j’ai eu besoin d’une feuille de couleur A4 et de masking tape. Pour le reste j’ai suivi les instructions en images de Tambouille et voici une petite paper box de secours. Pour le système de fermeture, n’ayant pas de ruban ou de cordelette, j’ai utilisé du masking tape. L’avantage c’est qu’on peut tenir la petite boîte par la languette, sans risquer de l’écraser. Son contenu est si léger qu’il n’y a aucun souci. Pour un contenu plus lourd, il vaut tout de même mieux utiliser du papier cartonné ou plusieurs feuilles de grammage standard. 

C’est un petit projet qui vous demandera environ 30 mn par colibri, pour un résultat vraiment adorable. Pour le pliage de la box, en moins de 10 minutes c’est terminé, reste ensuite à la décorer, à moins que votre déco ne soit complexe auquel cas, il vaut mieux s’en occuper avant de s’atteler au pliage.

petite-boite

petite-boite-2

Petite maison dodue et biscornue

Le blog a déménagé, vous pouvez lire cet article ici.

Niveau : intermédiaire (vous allez voir pourquoi)

« C’est une maison bleue, accrochée à la colline… »

J’ai récidivé avec les petits sachets qui sentent bons… et j’ai fait une maisonnette à la place d’un carré. Autre grande nouveauté pour moi : j’ai réalisé les appliqués à la machine (d’où le niveau intermédiaire pour cette réalisation). Ce n’est pas nickel chrome, le tissu a froncé par endroits, mais je suis assez contente d’y être parvenue sans encombre. Et quel gain de temps ! C’est magique. C’est pas franchement mieux que la dernière fois, mais elle est rigolote avec sa cheminée de guingois.

Et puis aujourd’hui, vous ne pourrez pas m’enlever ma bonne humeur  et ça explique pourquoi je suis aussi ravie de cette maison toute tordue : une petite sirène est née cette nuit et j’ai hâte de la rencontrer ! Félicitations à la maman (et aussi un peu au papa !!!).

On s’en reparle très vite je pense…

maison-dodue

Totoro pour bébé addict

Le blog a déménagé, vous pouvez lire cet article ici.

Niveau : facile.

En matière de dessins animés, mon fils a bon goût : il aime Totoro (bon, il aime aussi Petit ours brun, mais je l’aime quand même, hein). Il vient d’avoir deux ans et on a donc décidé de lui faire découvrir Miyazaki, en commençant par Ponyo sur la falaise, puis Totoro. Evidemment, il les a regardés en plusieurs fois, l’idée n’étant pas de l’abrutir non plus… Il a bien aimé Ponyo, mais il a eu un peu peur quand même. Par contre, avec Totoro (Cocoro pour bébé T), c’est le grand amour. Je ne pouvais donc pas résister à l’idée de lui en faire un grâce à ce super tuto avec gabarits de Cheek and Stitch (il est anglais, mais tout est expliqué en image).

Celui que j’ai réalisé est imprimé à partir du gabarit réduit au format A5 et il est bleu… La faute à mon fournisseur de feutrine (Eurodif) qui n’avait pas de gris au moment où j’y suis passée et comme j’avais très très envie de faire cette petite peluche, je suis passée outre (et puis le Totoro moyen est un peu bleu non ?) ! Le tout réalisé entièrement à la main (vu que j’avais oublié les marges de couture et que certaines pièces étaient assez petites…)

Je ne sais pas trop quelle sera la durée de vie de ce doudou, la feutrine n’étant pas le matériau le plus résistant qui soit et un bras ayant déjà été arraché en une journée, mais mon fils était le plus heureux des enfants. Il passerait bien sa journée entière avec son « Kokoro ».

Totoro-2

Totoro-3

Histoire d’un mini ratage : le petit cadeau pour Mamie

Le blog a déménagé, vous pouvez lire cet article ici.

Niveau : débutant.

En attendant de partager avec vous la créa réalisée autour de Ponyo, dont vous avez pu avoir un petit avant goût sur Facebook, voici un petit article de saison puisqu’il concerne la fête des grands-mères.

Pour l’occasion, je voulais faire un petit quelque chose maison à ma mamie (et aussi à celles de Bébé T : ma maman et ma belle-maman, vous suivez ?). Et je suis tombée sur des petits sachets odorants, ceux que l’on met dans sa penderie pour que je linge sente toujours bon. Mon cerveau n’a fait qu’un tour, je me suis dis « chouette cacahuète », « en voiture Simone », « c’est parti mon kiki », habillons ces petits sachets déjà fort jolis.

Etant donné qu’il n’est pas du tout recommandé d’ouvrir les sachets pour en récupérer le contenu, la contrainte était d’habiller ces carrés de papier qui sont déjà de bonne taille. J’ai d’abord pensé à faire des petites maisons comme on en voit fleurir pas mal sur la toile et j’aurais mieux fait d’en rester là. Ça aurait été mignon et bien plus original que ce que j’ai fait… Parce que finalement, après avoir exclu à peu près toutes les formes possibles et imaginables (goutte, étoile, etc.) car leur taille aurait été gigantesque, j’en suis revenue à un bon vieux carré, avec un petit ruban pour l’attacher dans la penderie ou à une poignée de porte, et doublé avec les restes de la doublure de la gigoteuse.

Techniquement, c’est correct (en même temps, c’était difficile de faire plus simple), mais je ne suis vraiment pas contente du résultat final (d’où le titre) et les photos sont pourries aussi... C’est plat et ce n’est pas très beau… Heureusement, ça sent quand même bon la fleur de coton. Conclusion, je vais essayer de faire une petite maison pour les autres sachets !

Sachet-odorant-recto

Sachet-odorant-verso